Massage

Des massothérapeutes poursuivent l’Auberge Solage Resort à Calistoga pour harcèlement sexuel | Nouvelles

CYNTHIA SWEENEY

Deux massothérapeutes de l’Auberge Solage Resort & Spa à Calistoga ont intenté une action en justice le 15 décembre devant la Cour supérieure du comté de Napa accusant un cadre supérieur de harcèlement sexuel et affirmant que le complexe n’avait pas pris de mesures pour prévenir et corriger la situation.

Les plaignants allèguent que le superviseur Eliot Ferrer les harcelait, les intimidait et les touchait de manière inappropriée malgré les plaintes adressées à la direction. Ferrer, qui est dans la soixantaine, est également massothérapeute.

La plainte indique que vers septembre 2018, Ferrer a commencé à aborder les deux femmes avec des questions personnelles sur leurs antécédents, s’immisçant dans leur vie personnelle et leurs relations. Le procès prétend que Ferrer parlait souvent aux plaignants de manière sexuelle et les traquait fréquemment à l’intérieur et à l’extérieur de Solage, qui fait partie de la collection de complexes Auberge.

“L’Auberge Solage a forcé nos clients à travailler directement avec un harceleur sexuel et a toléré son comportement”, a déclaré l’avocat des plaignants, John Winer, dans un communiqué. “Auberge a manqué à sa responsabilité de séparer les employés et n’a pas protégé ces femmes d’un environnement de travail hostile continu.”

Les gens lisent aussi…

Ni Solage ni Auberge Collection n’ont répondu aux demandes de commentaires lundi.

La première plaignante a commencé à travailler à l’Auberge en tant que massothérapeute en mars 2018. Selon la plainte, Ferrer l’a approchée avec un comportement importun et intrusif, lui achetant souvent des cadeaux et lui envoyant des courriels inappropriés. L’attention indésirable s’est transformée en câlins, en attouchements non consensuels, puis est devenue hostile lorsqu’elle a rejeté ses avances.

Selon des documents judiciaires, Ferrer a également fait des voyages dans sa ville natale, pris des photos de son lycée, proposé de lui offrir des massages gratuits et lui a offert des cadeaux.

En septembre 2019, le demandeur s’est plaint de la conduite de Ferrer auprès du service des ressources humaines de Solage. Lorsque le département a interrogé Ferrer, il a admis que sa conduite était inappropriée, selon le procès.

Les ressources humaines ont assuré aux deux femmes que des mesures disciplinaires seraient prises et que Ferrer ne serait pas programmé pour travailler les mêmes quarts de travail que les plaignants, indique la plainte.

En octobre 2019, malgré la prétendue enquête de Solage et les avertissements à Ferrer, il a persisté à harceler les femmes, selon le procès. La plainte indique que l’Auberge n’a pas donné suite à ses assurances.

En plus de signaler le comportement aux ressources humaines, le premier plaignant a déposé une plainte auprès du Département californien de l’emploi et du logement équitables.

Le 15 mars 2020, le deuxième demandeur a cessé de travailler au complexe en raison de l’arrêt de la pandémie de COVID-19. Elle a été disponible pour retourner travailler à l’Auberge, mais la station n’a pas demandé qu’elle revienne.

Elle travaille actuellement comme thérapeute de garde chez Solage. Dans la plainte, elle a déclaré avoir vu Ferrer harceler sexuellement le premier plaignant et avoir également subi des attouchements non désirés et un comportement de représailles.

“Nous ne sommes pas les seules à avoir souffert en silence. D’autres masseuses continuent d’être victimes de harcèlement sexuel de la part de ce même superviseur, mais elles ont trop peur de se manifester par peur de perdre leur emploi”, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Les procureurs des demandeurs signifieront la plainte à l’Auberge dans un délai de 30 à 60 jours.

Vous pouvez joindre Cynthia Sweeney au 942-4035 ou csweeney@weeklycalistogan.com.

Leave a Reply

Your email address will not be published.